En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

D’hier à aujourd’hui : le quartier Nantes Sud

Seul point de passage nantais entre la Bretagne et le Poitou pendant plusieurs siècles, le quartier Nantes Sud connaît aujourd’hui un développement urbain important. Le paysage urbain actuel porte les marques d'un riche passé maraîcher et horticole.

 

Nantes Sud, porte d’entrée de la ville

Le quartier Nantes Sud est né à la confluence de la Loire et de la Sèvre. Il devient la porte d’entrée de la ville lors de la construction du pont de Pirmil entre le 10e  et 11e siècle. Cet édifice constitue le seul point de passage entre Nantes et le Sud Loire jusqu’en 1966, date d’ouverture de la deuxième ligne des ponts.

 

Saint-Jacques, terre d’accueil

Le nom du faubourg Saint-Jacques rappelle la présence du prieuré qui accueillait au Moyen-âge les pèlerins en route pour Saint-Jacques de Compostelle. C’est sur ce site qu’en 1834, l’hôpital Saint-Jacques ouvre ses portes. L’année suivante, l’institution accueille l’école dédiée aux enfants sourds-muets qui est déplacée en 1856 sur le site de la Persagotière.

 

Un quartier de pêcheurs et de maraîchers

La présence de la Loire et de la Sèvre a permis le développement de nombreuses activités industrielles et fluviales : filatures, tanneries, blanchisseries, pêche, extraction du sable. Mais l’activité principale du quartier demeure jusqu’aux années 60 le maraîchage et l’horticulture. Progressivement urbanisé, le quartier conserve néanmoins des traces de ces activités avec l’ancien village de pêcheurs de Sèvre ou les jardins partagés de la Crapaudine.

 

Les transports en commun, moteur de la rénovation du quartier

L’arrivée de la ligne 2 du tramway en 1992 reconfigure l’ancienne place Pirmil et la rue Dos d’Âne. En 2006, la mise en service de la ligne de busway inaugure un vaste projet de renouvellement urbain dans les quartiers de Bonne-Garde et du Clos Toreau, dernière grande cité d’habitat social construite à Nantes dans les années 70.

 

Nantes sud en images