En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

[Long format] Nantes revisite son Mai 68

- SC 63 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Affrontements place du port Communeau. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 3552 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Charge de CRS place du Port Communeau. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 66 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Manifestant blessé cours des Cinquante otages. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 69 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. CRS devant la préfecture. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 1825 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Charge de CRS place du Port Communeau. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 1040 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Affrontements près de la Préfecture. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 1041 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Forces de l'ordre Quai Ceineray. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 3159 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Manifestant et policiers place du Port Communeau. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 3422 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Face à face manifestants forces de l'ordre place du Port Communeau. [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 3173 : étudiants sur les marches du théâtre Graslin, avec, à gauche du mégaphone, Jean Breteau, le 1er juin 1968 (selon S. Boche). [CHT, cliché Jacky Péault]
- SC 3538 : Manifestation du 24 mai 1968 à Nantes. Place du Port Communeau. [CHT, cliché Jacky Péault]

Expositions, projections, spectacles et conférences rythment le cinquantenaire des événements qui se sont joués à Nantes.

Mai 68 ne s’est pas joué qu’au Quartier latin ! À Nantes aussi, la période fut riche en contestation: mobilisation du milieu paysan, première occupation d’usine en France, solidarité entre les différents groupes (étudiants, ouvriers, paysans) et jusqu’à la création d’un Comité central de grève – fait unique dans le pays.

50 ans plus tard, la Ville de Nantes propose de découvrir ou redécouvrir ce que fut le Mai 68 nantais à travers un programme mêlant expositions, visites, conférences et spectacles. Divers partenaires dont le Centre d’histoire du travail Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre y ont collaboré. En amont, pendant plusieurs mois, des ateliers pédagogiques ont permis à près de 500 collégiens et lycéens d’échanger avec des témoins des événements et de s'immerger dans les débats de cette époque.

Samedi 26 mai, la place Royale accueillera une exposition didactique « Mai 68 à Nantes ». Le Musée de l’imprimerie, la médiathèque Jacques-Demy proposeront également des focus pour le cinquantenaire. Deux conférences et deux projections sont également au programme.

Plusieurs rendez-vous plus inattendus sont proposés autour de Mai 68 lors de Carrément biscuits, du 25 au 27 mai. Ainsi de la bibliothèque vivante et de la chorale participative « Sous les pavés, des chants » montées par la médiathèque Jacques-Demy, des déambulations historiques, des ateliers de création d’affiches ou encore des lectures théâtralisées avec de jeunes comédiens du Conservatoire.

[Long format] Mai 68 à Nantes

Mai 68 à Nantes

 

Pratique :

Du 2 mai au 15 juin dans différents lieux de la ville.

Entrée libre et gratuite dans les établissements
Toutes les animations sont accessibles sans inscription sauf l’atelier de l’inaTHEQUE, mardi 22 mai (inscription au 02 40 41 95 95) et la visite guidée « Mai 68 à travers les lieux emblématiques à Nantes », dimanche 27 mai (Allonantes 02 40 41 90 00).

Mis à jour le 3 mai 2018